Pensez à conserver la source de votre texte et
merci de donner la référence de notre site web aux personnes que vous connaissez.

Mauvais œil, croyances
et superstitions au Maroc

 

Au Maroc on avait peur lorsqu’on versait du sel car ça faisait des disputes.
On ne devait pas s'asseoir sur une table, car ceci causait des disputes.
On avait très très peur du mauvais œil, alors pour le mauvais œil, on utilise la main de Fatma (hamsa).
Il y a le bkhor avec l'acheb et le harmel dans un canoune.

Il y a l'eau de mer. Pour l'eau de mer il faut remplir une bouteille avec 7 vagues.
Comment on fait? On approche la bouteille chaque fois que la vague arrive et comme ça 7 fois, et on verse cette eau par terre sur le carrelage de toute la maison ça enlève le mauvais œil.


Le samedi soir on ne faisait pas sortir de la maison, ni objets, ni argent, même les invités qui venaient passer le shabbat devaient rester jusqu'a dimanche.
le samedi soir ( lilt el had ) on ne mangeait pas d'olives noires ni on ne buvait du café. C’était une habitude chez tous les juifs du nord et du sud pour ne pas faire sortir la chekhina du shabat.
On ne se douchait pas après minuit a cause des voisins d'en bas (c’est comme ca qu'on appelait les jnounes) et on n'ouvrait pas le robinet d'eau chaude, ni on ne jetait de l'eau chaude dans les cabinets, on ne touchait pas a l'eau chaude du tout du tout, après minuit.
On mettait un petit tehilim et du sel de mer sous l'oreiller des enfants.
Les femmes accrochaient un poisson en or à leur cou, aux bébés on leur mettait un petit bracelet noir.

Pour retrouver un objet égaré dans la maison on avait l'habitude d'accrocher des ciseaux à une poignée de porte. On disait Alek Chitan, pour que les mauvais esprits rendent l'objet. On nouait un mouchoir et on le jetait par terre et on disait naynaal el chitan el hrami et lorsqu'on retrouvait l'objet il faut vite redéfaire le nœud.

Une nouvelle mariée ne doit pas s'habiller en noir pendant toute la première année, ce n’est pas bon.

Les mariés ne doivent pas aller dans un enterrement la première année de mariage.

Frotter de l'ail a la porte d'une boutique ou d'un magasin fait partir les mauvais génies.

Il ne faut pas passer au dessous des escaliers ( ssloum) on dit que ça porte malheur.

Quand quelqu’un parle de maladie, de la mort ou de quelque choses de mauvais, on frappe le bois et on dit (sh’kaoui)

On ne donne pas le sel le jour du mercredi (d’après les astrologues c'est jour de malheur).

Il ne faut pas passer au dessus d'une femme menstrué quelque choses, on dit que ça fait des boutons au visage.

Il y a des femmes qui se lavent les pieds avant de sortir d’une maison qui est en deuil (c'est pour laisser la mort là.)

 

Voici encore d’autres superstitions:
On ne laisse jamais les ciseaux ouvert car c'est mauvais, on a de grandes dépenses, après.

On ne se ronge pas les ongles, car ça amène la ruine.

Si on rêve qu'un rabbin nous demande, "je veux venir chez toi, fais moi une petite place" et que vous êtes enceinte, il faut donner au bébé son nom même s'il s'appelle .............. et ensuite, vous lui ajoutez le deuxième nom que vous avez choisi... attention c'est très important.

Si vous avez un orgelet sur la paupière inférieure, c'est que quelqu'un de la famille va avoir une fille, et si vous avez un orgelet sur la paupière supérieure, c'est que quelqu'un de la famille va avoir un garçon.

Si la lèvre supérieure vous pique c'est slam el kher, vous allez recevoir des nouvelles de quelqu'un de cher.

 

Quand on entre dans une nouvelle maison , il faut mettre du sel dans tous les coins de la maison pour éloigner eshitan,

Chez nous lorsqu'on rentre dans une nouvelle maison on fait rentrer d'abord une bouteille d'huile et un kilo de sucre, et on fait un couscous qu'on partage en plusieurs petits sachets en plastique ( avant de mettre le sel) et on les met dans tous les coins de l'appartement ou de la maison ou d'un nouveau commerce, c'est la seouda pour les voisins du bas( les chitanes). Il y en a qui ajoutent un petit sachet de henné, ou qui passent de l'huile sur la première marche, s'il y a des escaliers, mais je sais que chez nous le sel apporte des disputes. Ensuite tous les amis et famille qui viennent disent mazal tov pour la nouvelle maison et entre avec du sucre dans la main chez nous, au Maroc.

Il ne faut pas qu'une jeune fille mette les chaussures d'une veuve qui vient de perdre son mari.

Il ne faut jouer avec les clés dans la maison, ça provoque des disputes.

Ne pas ouvrir un parapluie dans la maison, ça amène un malheur

Il ne faut pas parler dans les toilettes ou la salle de bain.

Les petits bébés ne doivent pas être dans les mariages, sinon la mariée lui mettra un peu de salive dans la bouche.

Le marié doit porter quelque chose de clair pas de bleu, ni gris foncé, ni noir.

 

Au Maroc, les croyances magiques étaient d'une grande importance dans la vie quotidienne. Les talismans et amulettes permettaient l'expression de ces croyances, ainsi que le talent des artistes qui les façonnaient.

L'amulette telle la main de Fatma (hamsa).

la khamsa ou la main de Fatma (et par extension le chiffre 5 "khamsa") qui agit comme une sorte de rempart visuel entre le regardeur et le regardé, était portée (et l'est toujours) par les femmes musulmanes comme par les juives, par coquetterie ou par superstition.

C'est la main droite levée, de face. La main transmet la puissance, la protection, l'offrande, ou la bénédiction. Symbole du don et du langage écrit. La main est l'une des plus vieilles représentations mythologiques connues dans le monde arabe, jouant toujours le rôle protecteur contre le mauvais œil. Pour comprendre, mieux, ce qu'est le mauvais, c'est l'intervention d'une personne mauvaise qui par un geste, une parole ou plus précisément un regard malfaisant peut avoir une action mauvaise.

 


Source: http://dafina.net/forums/ ...www.lespasseurs.com



Retourner aux Textes à Méditer

Tous droits réservés pour tous pays Copyright © les Passeurs