Pensez à conserver la source de votre texte et
merci de donner la référence de notre site web aux personnes que vous connaissez.

Poèmes d'Ingrid Frouart

 

On à tous...

 

On à tous nos p'tits secrets parfois on aimerait bien les divulguer
on a tous écris en pleine nuit par joie, peine ou ennuis
il faut faire lire au moins a une personne que l'on aime nos poèmes
ca laisse des traces alors celui là je te le dédicace
ne cherche pas a savoir pourquoi, c'est comme ca
des cahiers, j'en ai 
mon inspiration, j'y mets le ton
parfois même, je laisse jaillir 
les couleurs de ce que j'aime 
de mes rires
a mes pleurs
sans compter les heures 
même si ca peut être aussi un dilemme 
j’aime ce que je fais, ce que je vis 
même si cela prend des années 
le soir dans mon lit 
je me dis : j'y arriverais 
je percerais dans cette voie qui m'est destiner 
dans l’art, dans les métiers , et l'amitié 
dans tout l'amour que je te porterais 
j'y arriverais, dans une éternité 
je n'aurais aucun regrets 
même si des fois je me suis tromper 
je le sais, j'ai bien fais 
de résister, et surtout d'avoir aimer comme j'ai aimé.

 


Lorsque...

 

Lorsque tu marches dans la rue, ne soit ni trop fier(e), ni trop déçu(e)
Sans regard de pierre, ni mauvaise vue 
Lorsque tu parles, ne soit ni trop ouvert(e), ni trop introverti(e)
Garde une part de mystères & de secrets c'est mieux ainsi 
Devant les gens, ne soit ni trop fort(e), ni trop sensible
N'ouvre pas toutes les portes, paraître un peu inaccessible 
Ne montre pas trop tes faiblesses, mets plutôt en valeur tes qualités, ta joie de vivre & ta tendresse 
Si tu souffres physiquement, pense à ce que tu as vécu de pire avant 
Si tu souffres moralement, pense à ce que tu es lorsque tu souris, c'est si dur pourtant 
Si tu pleures de perdre une personne aimer, dis toi que quelqu'un d'autre t'aimera avec plus d'intensité 
Les mots viennent à l'esprit comme on vit
Les amis(es), les vrais, on ne les rencontre qu'une fois dans sa vie, car après, si telle en vaut l'amitié 
Rien ne peut les séparer 
Si tu as peur, j'essaierai de t'apaiser 
Si tu n'as pas ou plus de chez toi, je te prêterais mon toit 
Si tu es heureux (se), alors tant mieux 
Si tu es malheureux (se), je fermerais les yeux & ferais au mieux 
Si c'est "elle", sache qu'il faudra la rendre encore plus belle 
Si c'est "lui", sache qu'il faudra lui apporter soutien & appui 
Pour finir, je voulais te dire que si tu es trop en train de souffrir 
Très vite je vais venir, te faire rire 
Parce que chez moi c'est chez toi 
Que je suis & serais toujours là 
Dans la vie faire les meilleurs choix 
Toi, moi, nous, ce monde de fous 
Les moments flous 
Mais tellement de bonheur pour l'heure 
Ne jamais oublier les valeurs de l'amitié 
Ne jamais oublier qu’aimer & être aimer 
Ca peut beaucoup aider 

(ingrid 18-12-04)

 


Regardez les

 

Regardez les se déplacer, à peine le jour lever
Regardez la pluie tomber, tous différent par tout les temps
Par leur façon de bouger, hiver comme été
Ils ne savent pas comment tout ca finira, je les observe pas à pas
Ils ont des lacunes, certains nagent dans la fortune
Mais le soir, tard, on observe tous la même lune
J'écris plus la nuit, dans mon lit
Plutôt que les jours, ils sont trop courts
Regardez les, les gens de ma ville
Il y en a que rien n'abiment
D'autres souvent ont peur du futur temps
Celui dont on ne sait pas comment finira notre vie

(Ingrid-10-04)

 


 

 



Source:Ingrid Frouart. ...www.lespasseurs.com



Retourner aux Textes à Méditer

Tous droits réservés pour tous pays Copyright © les Passeurs