Pensez à conserver la source de votre texte et
merci de donner la référence de notre site web aux personnes que vous connaissez.

Bêtise humaine…

 

Quand la bêtise humaine impose des lois qui s’affranchissent du cœur,

Le code civil pèse plus lourd que les attaches maternelles,

Des juges s’arrogent, sans le savoir, le droit d’être injustes et cruels,

Et devient-il insensé de s'appuyer sur l'amour et la tendresse.

Ainsi, de simples abandonnés deviennent-ils de doubles et triples orphelins.

 

S'ils pouvaient entendre …

 

Quand la bêtise humaine dresse les hommes en meutes armées,

Meurent des pères et des fils, se désespèrent des veuves,

Crient des enfants de famine d’amour, de désertion de mamelles.

Sont meurtries à vie de futures épousées, déflorées par des brutes.

Ainsi, des pères tuent des pères et des mères haïssent des mères.

 

S'ils pouvaient entendre …

 

Quand la bêtise humaine réduit l’homme à la bestialité,

Il devient, qu’il soit col blanc ou vareuse, un authentique bourreau.

Ainsi sont brisés, avant l’age d’aimer, des corps d'enfants.

Il devient, qu’il soit touriste ou marchand de chair, une brute aveugle.

Ainsi sont avilis des cœurs d’enfants, qui ne sauront aimer.

 

S'ils pouvaient entendre …

 

Quand la bêtise humaine laisse le progrès dévorer l'homme,

L’urgence est sacrifiée à l’accessoire, l’essentiel au futile,

Des millions d'hommes crèvent de faim pour que puisse décoller une fusée,

Mille enfants grelottent à l’ombre du CAC 40.

Ainsi, des millions d'êtres trompés espèrent-ils en vain.

 

S'ils pouvaient entendre …

 

Quand la bêtise humaine limite l'homme à son propre reflet,

Grandissent des enfants-nains, projets de l'ignorance asservie,

Stagnent des fantômes, issus de frustrations, d'angoisses non dépassées,

Pales produits de fantasmes inassouvis, d'appétits refoulés.

Ainsi, s'appesantit l'héritage de génération en génération.

 

S'ils pouvaient entendre …

 

Quand la bêtise humaine accouche d'hommes sourds et aveugles,

Alors, naissent des enfants muets qui apprennent à lire et à écrire,

Pour ne rien servir, ne rien voir et ne rien entendre.

L'ignorant dresse des murs, le craintif s'abrite, la brute s'étourdit.

Ainsi, les êtres de cœur et de raison ne sont pas entendus.

 

S'ils pouvaient entendre …

 

Quand la bêtise humaine jette des êtres perdus, en quête de vérité,

Dans les mains de loups avides déguisés en bergers,

Alors, ils se bercent d'illusions, se laissent berner de paresse,

Abdiquent leur responsabilité, se néantisent béatement.

Ainsi, sont-ils frustrés par ruse de leur effort à naître.

 

S'ils pouvaient entendre …

 

Quand la bêtise humaine laisse ignorer aux hommes,

Qu’une même planète, une exigence commune est leur berceau,

Alors, ils s’inventent des droits et des devoirs,

S’exonèrent de toute intelligence, de toute liberté.

Ainsi, ignorent-ils que de tout temps, ils ne sont qu’UN.

 

S'ils pouvaient entendre …

 

… une sagesse à la portée de la plus humble fleur des champs … qui offre ses couleurs aux regards, sans attente, sans impatiente, simplement heureuse d'être là et de servir, corolle chatoyante et lumineuse, qui se laisse tendrement aimer, libre de temps et d'espace …


Source: Michel ...www.lespasseurs.com



Retourner aux Textes à Méditer

Tous droits réservés pour tous pays Copyright © les Passeurs