Pensez à conserver la source de votre texte et
merci de donner la référence de notre site web aux personnes que vous connaissez.

Les cinq phases du travail créateur
et de leurs inscriptions dans l'œuvre

 


l. LE SAISSEMENT CRÉATEUR.

Devenir créateur, c'est laisser se produire, au moment opportun d'une crise intérieure
(mais ce moment, toujours risqué, ne sera reconnu opportun qu'après coup)
,
une dissociation ou une régression, partielles, brusques et profondes : c'est l'état de saisissement.


2. PRISE DE CONSCIENCE DE REPRÉSENTATIONS PSYCHIQUES INCONSCIENTES.

La partie consciente (sinon c'est la folie) rapporte de cet état un matériel inconscient, réprimé,
ou refoulé, ou même, jamais encore mobilisé, sur lequel la pensée reprend ses droits.

3. INSTITUER UN CODE ET LUI FAIRE PRENDRE CORPS.

Le noyau organisateur devient un code permettant de générer une œuvre originale.
Le décodage, cet engendrement requièrent un matériau concret auquel ils donnent
forme - chaos à soumettre à leur ordre -
cadre d'espace et de temps à l'intérieur duquel ces enchaînements se déploient.

4. LA COMPOSITION DE L'ŒUVRE.

Le travail de composition de l'œuvre est une perpétuelle formation de compromis,
qui ne peut être mené à bien qu'avec l'aide du Surmoi - remords, retouches,
variantes, documentation, préoccupations éthiques et logiques, esthétiques.

5. PRODUIRE L'ŒUVRE AU DEHORS.

Si le créateur surmonte ses ultimes inhibitions et sentiment de honte ou de culpabilité,
l'œuvre d'art produira sur le spectateur ou le visiteur une stimulation de la fantaisie consciente,
déclenchement de rêves nocturnes, accélération d'un travail de deuil, enclenchement d'un autre travail de création.
Déclarer l'œuvre terminée, la détacher de soi, l'exposer à un public,
affronter les jugements, les critiques - ou pire encore, l'indifférence.
Le rapport du créateur à l'œuvre s'achève. Parfois, dépression post-partum.

 

Il peut y avoir des retours à une phase antérieure
et l'ensemble du processus a à être parcouru plusieurs fois
par le créateur avant que son œuvre ne soit achevée.

Il n'en reste pas moins que, dans le cas général,
le créateur passe par ces cinq phases et qu'il doit changer
à chaque fois d'attitude, d'état psychique, d'économie de fonctionnement.

Être créateur, c'est être capable de changer plusieurs fois de registre de fonctionnement
pendant l'avancement du travail de création, et de s'en tenir au même registre tant qu'il est approprié.



Source: Didier Anzieu, Le Corps de l'œuvre, nrf, Éditions Gallimard, 1981...www.lespasseurs.com



Retourner aux Textes à Méditer

Tous droits réservés pour tous pays Copyright © les Passeurs