Suis-je...sauveur, victime ou tyran?

 

Il suffit d'accorder une note de 0 à 2
(0=rarement ou jamais, 1=parfois, 2: fréquemment)
pour chacun des énoncés suivants.
S'il vous arrive d'obtenir deux résultats égaux,
c'est le signe que vous avez tendance à passer d'un rôle à l'autre facilement.
Le total des points sur un maximum de 60 indique votre "niveau",
vos tendances plus ou moins élevées à tomber dans le panneau.

 

 

1. Si je veux aider quelqu'un, je me sens inutile et vide.

2. Je n'arrive pas à avoir du temps pour moi.

3. Même si je suis débordé, j'ai de la difficulté à dire non quand quelqu'un me demande un service.

4. Je me fais un point d'honneur de faire plus que ma part.

5. Je n'attends pas qu'on me le demande pour apporter mon aide, je vais au devant des gens.

6. Je finis par en faire plus que ce que je voulais.

7. Je me sens responsable de la façon dont les autres se sentent autour de moi.

8. Je suis une personne qui donne confiance aux gens jusqu'à ce qu'ils me déçoivent.

9. Je trouve que les gens n'apprécient pas tout ce que je fais pour eux.

10. Je ne me sens pas apprécié à ma juste valeur.

Sauveur / Total:

 

 

11. Je n'ai pas confiance en moi, j'ai besoin d'être approuvé et rassuré.

12. Je ne sais pas me défendre.

13. J'ai beau faire de mon mieux, je suis maladroite et n'arrive pas à réussir.

14. Si les choses tournent mal, j'ai tendance à penser que c'est ma faute.

15. J'ai peur de ne pas être à la hauteur quand j'essaie de faire quelque chose.

16. Je crois souvent que les autres sont plus habiles que moi.

17. Je trouve difficile de dire non aux gens.

18. Je m'excuse ou je remercie plus que les autres.

19. J'ai l'impression que les autres profitent de moi.

20. Si quelqu'un dans mon entourage est de mauvaise humeur, je cherche immédiatement ce que j'ai fait de travers.

Victime / Total:

 

 

21. Je suis capable de remettre les gens à leur place, les gens que je trouve prétentieux.

22. Je suis impatiente avec les gens que je juge incompétents, stupides, etc.

23. Je m'empresse de leur dire aux gens que je les juge incompétents, stupides, etc.

24. Je rends service aux autres en leur démontrant leurs erreurs.

25. Je vois rapidement ce que les autres font de travers.

26. Je suis impatiente devant les erreurs des autres.

27. Les autres me trouvent brusque, sarcastique ou trop directe.

28. Je me sens mal de faire des erreurs, même minimes.

29. Je sais d'avance ce que les autres vont dire.

30. Quand les choses tournent mal, je suis irrité et cherche tout de suite, le coupable.

Tyran / Total:

 

 

Les définitions …

Sauveur:

Quand il se met en état de secourir quelqu'un, le sauveur est submergé par un flot de sentimentalité.
Sa phrase d'entrée de jeu est d'ailleurs typique: Pauvre lui, ce n'est pas de sa faute si …ou …moi qui ai tant reçu,
je n'ai pas le droit de lui refuser cela…et …je m'oublie pour les autres.

Le sauveur a un sens exagéré des responsabilités et de sa force.
Il ne peut pas dire non. Il se voit aidant, mais jamais aidé.
Comme ses compères victime & tyran,
il couve à son sujet quelques petites hypothèses dont les prémisses ne sont pas toujours exactes
parce qu'elles sont le plus souvent basées sur l'incapacité d'agir.
Envahit-il carrément leur territoire.
Il n'est rien de plus invivable que d'être un sauveur-victime
pleurant amèrement sur le manque de reconnaissance de ses innombrables rescapés.

En bref, sous prétexte d'aider, il s'attache les autres en les rendant dépendants.

 

Victime:

Les émotions associées au rôle de la victime basculent dans la culpabilité,
le sentiment d'abandon ou la menace de perdre quelque chose.
Pour apaiser temporairement ses malaises, elle crie à l'aide,
cherchant un sauveur plus doué, plus expérimenté, plus intelligent qu'elle.
Elle le trouve toujours, lui si sensible à ses plaintes et à ses nombreux messages non verbaux: agitation,
yeux levés vers le ciel, apitoiement.
Sa phrase-clé: pauvre moi! Aussi … je n'en peux plus … c'est jamais mon tour!

Coincée dans cet état de dépendance psychologique,
elle se prend en pitié, se sent inefficace, frustrée peut-être, incomprise, sûrement!
"J'essaie, j'essaie, je donne et je n'ai pas de réponse!"

En bref, elle se trouve de façon répétée dans des situations de rejet, se sent blessée,
à tort ou à raison, par un persécuteur.
Elle attire soit un tyran ou un sauveur, par son attitude craintive.

 

Tyran:

Rapide dans ses jugements et ses analyses,
capable d'évaluer une situation d'un coup d'œil de maître,
le tyran connaît et savoure son pouvoir.
Il est souvent branché sur la nécessité de produire à tout prix et à tout crin,
il a le goût de la punition.
Son désir de punir est plus grand que celui d'aider et d'informer.
Souvent donc, il cherche un coupable.

Un tyran qui contrôle son pouvoir peut être un bon leader,
mais il a à être vigilant sur ses comportements.

Ses phrases préférées: c'est de ta faute, si …ou … tu ne perds rien pour attendre.

En bref, il opprime les autres, les attaque, au besoin leur tend des pièges
afin de pouvoir les prendre en faute et leur faire subir ses récriminations ou sa brutalité verbale ou physique.

 

Quoi faire pour ne pas trop jouer dans ce triangle?

Questions à se poser:
C'est quoi le problème?
À qui appartient-il?
Quelle est ma responsabilité, mon rôle dans tout cela?

Schéma, imaginé par Karpman...
sert a illustrer les trois différents rôles possibles du triangle

 retourner aux tests