Pensez à conserver la source de votre texte et
merci de donner la référence de notre site web aux personnes que vous connaissez.

La violence


La violence est partie intégrante de l'Homme
mais savons-nous jusqu'à quel point
notre violence peut-elle aller?
Pour atténuer nos tendances violentes, nous pouvons l'observer, l'analyser.

Il existe trois types de violence:

la violence physique (se battre, frapper quelqu'un)

la violence mentale (blesser les gens par les mots)

la violence émotionnelle (ne pas tenir compte des émotions des autres)

 

Ces formes de violences peuvent être directes ou indirectes
(de façon passive,
on approuve la violence de l'autre ou on laisse faire...)

 

Pourquoi sommes- nous violents?

Quelques facteurs responsables de la violence peuvent venir à notre esprit:
l'alcoolisme et la colère.

 

L'alcoolisme: la personne n'a pas conscience du mal qu'elle fait.
L'alcool engendre encore plus de violence chez elle.

 

La colère: il existe de très nombreuses raisons à notre colère:

* La frustration: on attend quelque chose qui ne vient pas...

* L'injustice: qu'elle soit envers nous ou envers les autres, cela nous met en colère

* La maladie: face à la maladie, on se sent impuissant

* Les contraintes: quelqu'un nous oblige à faire quelque chose.

On se sent alors moins libre et cela nous met en colère.

 

* La provocation: la provocation d'une personne envers nous
peut nous mettre en colère si nous réagissons à celle-ci.

 

* La jalousie:

- On peut être jaloux parce que l'on se compare aux autres
qui ont une meilleure vie matérielle; on envie leur vie.

- On peut être jaloux par un manque de confiance;
on pense que les autres font mieux que nous.

- On peut être jaloux parce que l'on n'a pas encore atteint quelque chose
alors qu'une personne de notre entourage l'a déjà atteint.

- On peut être jaloux parce que l'on se compare à quelqu'un qui réussit et que nous
réalisons que nous ne serons pas capable d'atteindre le niveau qu'il a atteint.

- On peut être jaloux parce que l'on a le statut du frère ou de la soeur aîné(e)
et que l'on ne supporte pas l'arrivée du nouveau-né dans la famille
car on ne veut pas partager l'amour de nos parents.

 

* L'attente: on attend certaines choses des autres
ou ce sont les autres qui attendent quelque chose de nous.
Si l'attente envers une personne est comblée, on est alors content
mais si c'est le contraire, on se sent mal et on peut ressentir une certaine colère.

 

* L'incompréhension: On peut être en colère
parce que l'on ne se sent pas compris;
la communication devient difficile,
nous avons du mal à exprimer nos pensées,
nos ressentis.

 

 

Source: Anonyme...www.lespasseurs.com



Retourner aux Textes à Méditer

Tous droits réservés pour tous pays Copyright © les Passeurs